Quelques JEUX   de Lecture


Les jeux de lecture pour le Cours Préparatoire ne manquent pas. 
Ceux qui vous sont proposés ici, à titre indicatif, sont volontairement d'une extrème simplicité, mais ils cherchent à cibler un objectif précis.
Leur utilisation dans nos classes est fréquente, mais en même temps toujours assez brève pour éviter toute monotonie.


" CLASSER "


Les enfants doivent trouver les lettres déguisées qui produisent un autre phonème qu'habituellement

Exemple de règle

Tu vois ( S )
Si tu entends ( S ) : écris en noir
mais si tu entends ( Z) : écris en vert .

Ce jeu peut être fait collectivement en PLM.

Les enfants peuvent proposer des mots une fois la règle définie.


"LA PHRASE COPIE"


Chaque jour, les enfants qui le désirent écrivent librement au tableau, avant l'heure d'entrer en classe, ou donnent au maître leur production de la maison .

Le maître peut choisir une phrase intéressante d'un enfant , ou il peut demander à un enfant de lui dicter une phrase :

Les syllabes seront soulignées en couleur

Ce procédé sera également utilisé pour l'imagier qui restera sous les yeux des enfants .

Les enfants qui le souhaitent seront amenés à écrire au tableau les syllabes ou les mots qu'ils connaissent ( ou pensent connaître ).


LE JEU DES "MOTS CACHES"


C'est un jeu de réinvestissement collectif

C'est le maître qui dirige ce jeu mais il prend ses " sources " chez les enfants qui viennent lui " souffler " les mots à découvrir .

Il s'agit de découvrir les mots dont le maître va dicter les syllabes dans le désordre .

On joue sur l'ardoise préalablement préparée

 

Exemples :

mi

lo

ma

la

de

li

mo

na

de

Avec des craies de couleur :

mi les enfants doivent découvrir ré/mi

On peut progresser vers quatre voire cinq syllabes , travailler sur les syllabes complexes au fur et à mesure , en commençant d'abord , comme ici , par des syllabes " sobres d'écriture " .

Ce jeu enthousiasme les enfants . Celui qui trouve va écrire au tableau au tour suivant .

Cette activité engage les enfants à anticiper le mot définitif avant qu'il ne soit entièrement écrit . Chacun cherche dans son lexique oral une production correspondant aux contraintes de départ.

Ceci accélère la conscience linguistique .

Ce jeu sert sans doute aussi à aider l'enfant à se constituer progressivement, et chacun à son moment , les invariants dans la relation oral-écrit et ceci sans être jamais censuré : on joue sur l'ardoise, un enfant joue au tableau , on peut effacer , recommencer , on est vraiment en situation d'apprentissage, qui implique rappelons le droit à l'erreur....

Ne jamais noter un apprentissage en train de se faire !!!

 


LE JEU DU "VILAIN"


C'est le jeu classique de "l'intrus", rebaptisé par nécessité provisoire.

Dans une série, il y a un élément étranger qu'il convient de découvrir et de souligner :

  1. Maéva, Julie, Rémi, Marie

  2. Le cochon, le chat, le vélo, le chien

Ce jeu aide à la formation de la pensée catégorielle. C'est encore un jeu de lecture / écriture appelant une réponse pertinente et développant donc la compréhension.


LE JEU DE LA RECHERCHE


Dans l'imagier, dans les mots qu'il connaît ou dans le fichier, ou encore dans les livres dont il dispose , l'enfant est amené à faire la quête d'un nombre défini comportant soit un phonème - lettre , soit une syllabe .

Ce jeu est particulièrement intéressant car il met en place chez l'enfant un comportement de chercheur.

Il s'agit pour lui de faire une collection de mots sur le sujet donné.

Le maître est souvent étonné du vocabulaire des enfants même si l'orthographe n'est pas toujours " normative ".

Exemple

"Jédéjàfln" "ledésinanimé" "lézouti"

Les enfants sont en pleine période d'acquisition et de renforcement du principe alphabétique . Les travaux des psycholinguistes * ont révélé que pour l'enfant , il n'est pas naturel de concevoir que l'écrit est un système qui transcrit l'oral.

 (*) Voir E. Ferreiro et L. Sprenger Charolles


LE JEU DE " VITESSE "


Le maître permet aux enfants de construire leur apprentissage librement mais activement, en étant autre chose qu'un "récepteur d'enseignement".

Il s'agit pour chaque enfant, à tour de rôle, de proposer à ses camarades d'écrire une syllabe qu'il connaît.

L'enfant fait ici des propositions selon ses acquis et selon son mode propre de perception de la langue, de "conceptualisation" dit E. Ferreiro. Nous sommes dans le cadre d'une pédagogie différenciée qui ne se limite pas au problème des rythmes ou des degrés de maturation. Chacun est placé en situation de conflit cognitif, car ses représentations ne correspondent nécessairement à la norme. Il  y a cheminement, construction de stratégies, etc...

Nous sommes en situation de pédagogie différenciée , où chaque enfant apporte une réponse positive selon son niveau de compétence

Exemple

Elève 1 propose d'écrire La

Elève 2 écrit ( La )

Elève 3 écrit "salade "

Elève 4 écrit " lavabo " "lavé" " laboratoire " " malade " …..

Certains enfants ( par exemple l'élève 2 ) vont se référer à l'imagier ( on a le ( La ) de sa(la)de " ) . Ils pratiquent ainsi un travail de repérage de la syllabe utile, plus un travail de mémorisation.

D'autres , qui écrivent un ou plusieurs mots entiers , mettent en oeuvre une activité d'écriture avec contrainte complexe : ils recherchent dans leur lexique possible les mots correspondants à la consigne proposée .

Le maître fait des remarques valorisantes sur l'originalité, la richesse de la production , etc .... et il peut se servir de celle-ci pour d'autres jeux ( Les bulles " par exemple ) .


LE JEU DES BULLES



C'est aussi un jeu de réinvestissement lecture - écriture .

Il s'agit de retrouver des mots dont les syllabes sont éparpillées dans les " bulles " .

Les mots sont proposés sur un thème , par exemple : les villages de Calédonie , les prénoms de filles , de garçons , etc ....

Un même mot comporte des bulles de la même couleur.

Exemple

 

 lou

       ri              pa

bou

 (mettez les bulles vous même….)

Il s'agit ici de trouver BOULOUPARI , nom d'une petite ville locale.

Les enfants apprécient beaucoup ce jeu , même s'ils ne sont pas d'une très grande compétence en lecture. .


LES TEXTES A DESSINER


C'est simplement une histoire que l'enfant doit représenter par des dessins, mais en respectant les éléments très précis que lui fournit le texte.

Exemple

Ici, contrôle des indications de lieu

Léo a une jolie maison. Sur le toit on voit la cheminée qui fume .

Il a oublié son ballon rouge devant la maison .

A côté , il y a deux sapins et un cocotier.

Dans le ciel , on voit le soleil qui se cache derrière deux nuages bleus.

Sous le cocotier , on a trois cocos .


LES MOTS PERDUS



C'est une initiation à la construction de phrases dont un élément est fourni :

GS - GV - COD -...etc

L'enfant est amené à écrire une phrase à son idée.